Croisade contre le Graal | Otto Rahn Memorial
Syndiquer le contenu Syndiquer le contenu

Croisade contre le Graal

Croisade contre le Graal

Si le Graal est un symbole phare — aussi mystérieux que fascinant — de la mythologie et de l’inconscient collectif européens, Croisade contre le Graal appartient à la famille — peu nombreuse — des ouvrages mythiques, des livres cultes. Depuis sa parution (1933 en Allemagne, 1934 en France), il a guidé des générations de rêveurs vers les cimes ariégeoises, en général, et le château de Montségur, en particulier. Régulièrement réédité des deux côtés du Rhin, il est régulièrement épuisé et recherché. Adversaires et partisans des thèses développées par Otto Rahn, tous s’accordent sur un point: Croisade contre le Graal a largement contribué à l’engouement touristique pour les Pyrénées cathares.Des thèses, certes, le jeune romaniste allemand en avance — audacieuses, novatrices, exaltantes —: Montségur est-il Montsalvage, le château du Graal du Parzifal de Wolfram von Eschenbach? Parzifal (< perce-bien ») ne fait- il qu’un avec le vicomte de Carcassonne Trencavel ( tranche-bien»)? L’inspirateur du minnesänger fut-il le mystérieux Kyot de Provence ou bien adapta-t-il une vieille épopée iranienne, la Parzivalnama? Ces questions, et bien d’autres, Rahn les pose et, naturellement, y répond par l’affirmative. Avait-il raison? Avait-il tort? Peu importe, sans doute. Comme l’écrivait le spécialiste du catharisme René Nelli: «Une sorte de fatalité a voulu que les ouvrages qui ont le plus contribué à faire sortir la pensée occitane de sa léthargie séculaire aient été, non point de savantes dissertations historiques, mais de véritables épopées en prose capables d’entraîner l’imagination vers des horizons fabuleux». Alors, ne boudons pas notre plaisir car, sans conteste, par-delà toute controverse universitaire, par-delà tout débat, Croisade contre le Graal nous guide vers ces horizons fabuleux où une chevalerie merveilleuse part en quête du suprême symbole de la connaissance, de la mémoire et de l’amour. Derrière les plus grands troubadours de la littérature courtoise (derrière Otto Rahn, amoureux de la France, de ses grandioses Pyrénées et de leurs légendes, mais aussi passionné des traditions septentrionales), c’est à une redécouverte complète de la mystique amoureuse et chevaleresque européenne (voire orientale) que le lecteur est convié. En route, la quête commence!